Reprise des activités: au jeu!

Les étudiants reviennent au travail, la session commence, il est temps de se remettre à l’écriture de ce blogue! Pour entreprendre la session, j’aimerais proposer un jeu. En espérant que vous n’hésiterez pas à y participer.

Mise en contexte

Les périodes électorales sont des moments charnière dans le déroulement de la vie publique. Pendant une période de temps plus ou moins longue (tout dépendant de l’enjeu et du niveau de gouvernement), les candidats feront appel aux électeurs pour qu’ils les appuient. Pour ce faire, ils utilisent toutes sortes de procédés pour convaincre leur destinataire de les préférer à leurs opposants. Ces stratégies peuvent s’appuyer sur les sentiments, les principes et toutes sortes d’autres choses. Cependant, la plupart du temps, on s’adresse à la raison de l’électeur en lui présentant des arguments justifiant la position du parti ou en démontant celle des candidats adverses. Quand on le fait, on fait souvent appel à des arguments qui tiennent du raisonnement mathématique, économique ou logique.

C’est aussi dans cette période que l’électeur doit faire preuve de logique, de raison et aussi d’émotion pour prendre une décision. Pour vous préparer pour les prochaines élections, j’aimerais vous proposer ce jeu visant à identifier les erreurs de présentation, les incongruités et les mauvaises interprétations qui apparaissent dans un graphique qui a circulé lors de la dernière campagne électorale à Québec. J’ai été particulièrement choqué par le fait que ce graphique ait été utilisé pour faire valoir un point et qu’on lui ait donné de la valeur intrinsèque en tant que démonstration alors qu’il s’agit d’un très mauvais graphique. Au-delà de cela, l’enjeu en est un qu’il convient de discuter avec de bons arguments, d’un côté comme de l’autre.

L’objectif ici n’est pas de vous faire adopter une position par rapport à l’enjeu qui est discuté dans le graphique. L’objectif fondamental est de vous faire réfléchir à l’importance de bien analyser les données qui nous sont présentées dans les médias et les débats public et de vous inviter à ne pas tenir compte des mauvais arguments lorsque vous vous préparez à faire un choix électoral.

Consignes

Observez le graphique suivant et essayez de déterminer un problème pouvant causer des erreurs d’interprétation. Une fois un problème identifié, inscrivez votre réponse dans la section des commentaires de cet article. Tous les aspects du graphique peuvent faire partie de la révision, sans se limiter aux évidences.

Dans mon billet de la semaine prochaine, je reviendrai sur les différentes réponses données, ajouterai les miennes et conclurai sur quelques conseils pour ceux qui veulent soutenir leur discours avec des graphiques et pour ceux qui doivent utiliser des graphiques pour se faire un avis.

Amusez-vous bien!

 

Cette image a circulé beaucoup sur Facebook et dans les médias pendant la campagne électorale. Je ne sais pas elle a été préparée par qui mais je sais qu'elle a été présentée officiellement par un parti politique
Cette image a circulé beaucoup sur Facebook et dans les médias pendant la campagne électorale. Je ne sais pas elle a été préparée par qui mais je sais qu’elle a été présentée officiellement par un parti politique. Je ne peux mettre le crédit photo et l’utilise à titre de critique uniquement.
Publicités

5 réflexions sur « Reprise des activités: au jeu! »

  1. Les chiffres de Labeaume en gras et complets.
    Les chiffres de Lallier et Boucher sont abbréviés.
    Le diagramme ne montre que de 800 à 1600 et ne commence donc pas a 0.
    L’utilisation des couleurs pour démoniser Labeaume.

  2. Le titre pourrait être beaucoup plus précis (sur quelle période de temps)
    La source pourrait contenir un lien URL (s’il y en existe un) et l’année (source convenablement écrite)

  3. Le titre en général n’est pas assez précis, il n’y a même pas de titre pour les axes, les nombres au dessus des rectangles ne sont pas écrit de la même manière, il manque une démarcation pour indiquer que le graphique ne commence pas à zéro et la source n’est pas écrite convenablement parce qu’il manque de précision.

  4. Les chiffres de Lallier et Boucher sont abréviés d’un chiffre, alors que ceux de Labeaume sont complet. A en tenir compte des chiffres seulement, on pourrait presque croire que la dette avec Labeaume est 20 fois plus grande, alors qu’elle ne l’est que deux fois.

    De plus, proportions des rectangles est trompeuses, et ils ont carrément omis la coupure d’axe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s